Les mesures pour encourager le bénévolat

kid-674516_640.jpg

23% des Européens de plus de 15 ans sont bénévoles, ce qui représente presque 100 millions de personnes. En France, cela représente 16 millions de personnes, qui mettent gratuitement leur compétence au service de 1 300 000 associations.

Le bénévolat est l’apport gratuit d’une compétence. Le bénévole n’est soumis a aucun lien de subordination, contrairement au salarié. Il peut mettre un terme a son action sans procédure. Il doit respecter les statuts et normes de sécurité de l’association.

La règlementation française et des initiatives d’organismes prévoient des dispositions pour faciliter un engagement ponctuel ou régulier alors que le bénévole a un emploi :

  • Le Congé Solidaire, mis en place par l’association Planète Urgence, qui permet a un bénévole de partir 2 à 4 semaines sur ses congés avec financement possible de son employeur grâce a un accord cadre avec l’association.
  • Le Congé de Solidarité Internationale (CSI) ou le congé sabbatique qui permettent de partir plusieurs mois et de retrouver son emploi au retour.
  • Le congé de représentation qui permet de représenter son association pendant ses heures de travail.
  • Le Congé in Individuel de Formation (CIF) ou encore le Congé de formation de cadres et d’animateurs pour la jeunesse, qui permettent de suivre une formation aux missions de bénévolat en dehors du plan de formation de l’employeur.
  • Le Mécénat de compétence.

Le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) ou les OPCA peuvent financer la formation des bénévoles.

L’expérience du bénévole est reconnue par les écoles et les entreprises (livret personnel de compétences, crédits ECTS, points de bonification, portefeuille de compétence, carnet associatif, mention sur un CV)

Des certifications, comme le Certificat de Formation à la Gestion Associative (CFGA), ou la Validation des Acquis de son Expérience (VAE) font office de diplôme.

Le bénévole peut se faire rembourser ses frais et bénéficier de chèques-repas.

La doctrine comptable permet de valoriser le travail des bénévoles dans les comptes de l’association.

Des organismes et dispositifs regroupe les besoins et les ressources comme les Groupements d’Employeurs (GE), le Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire (FONJEP) les Emploi d’Avenir (EA).

Les jeunes peuvent créer une association dès l’age de 16 ans.

Les chômeurs peuvent être bénévole dans une association sans que cela porte préjudice quant au paiement de ses indemnités.

Alain GIOANNI

A PROPOS DE L’AUTEUR

Alain GIOANNI est le fondateur de la solution cloud VerticalSoft.com qui permet de gérer et de promouvoir votre association, fondation, ou tout autre organisation à but non lucratif, depuis une interface unique. Il est également CEO de SLMaster, intégrateur Salesforce spécialisé dans le nonprofit.

Une réflexion au sujet de « Les mesures pour encourager le bénévolat »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s